Construire sa propre piscine nécessite un investissement important. Heureusement, il dure longtemps lorsqu’il est bien entretenu. L’hivernage fait partie des opérations recommandées. Son succès repose sur le respect de nombreux points. Quelles sont les principales informations à connaître sur l’hivernage? Suivez le guide.

Hivernage des piscines : protection pendant l’hiver

L’hivernage a deux objectifs : protéger les installations et maintenir la qualité de l’eau avant la prochaine saison balnéaire. Le gel est un gros risque pour votre ordinateur. Une surface gelée prendrait du volume et détruirait votre infrastructure. Le froid gèlerait également l’eau contenue dans le circuit de filtration et les canalisations éclateraient sous l’effet de la pression.

Quand faut-il commencer l’hivernage de sa piscine?

La vérification de la température de l’eau est essentielle. Il peut commencer lorsqu’il reste en dessous de 15°C. Il est recommandé de respecter ce seuil, la prolifération de micro-organismes tels que les algues et les bactéries est évitée. Bien sûr, la période varie en fonction de votre région de résidence. Si vous vivez dans une région froide, il est préférable d’hiverner votre piscine en septembre. En revanche, il est possible d’attendre un mois supplémentaire pour ceux qui habitent les régions ensoleillées du sud.

Il n’est pas nécessaire de vider l’évier.

Une piscine vide sera moins résistante aux intempéries. Les coups de froid, la neige et les pluies hivernales causeraient de sérieux dégâts. De plus, l’eau contribue à la stabilité de ses infrastructures. Il est recommandé d’abaisser le niveau pour l’hivernage passif. Il doit se situer à environ 10 cm sous les buses de refoulement.

Organiser un nettoyage en profondeur

La saleté reste parmi vos principaux ennemis. Une épuisette vous permet d’enlever les débris visibles de la surface de l’eau, y compris les feuilles et les insectes. Prenez ensuite une brosse pour nettoyer la ligne d’eau et les escaliers. Pour le fond et les murs, un robot est plus approprié.

Comment réaliser un hivernage passif?

L’hivernage complet convient aux bassins situés dans les régions froides où les gelées sont fréquentes. Nécessite un arrêt complet du système. Le processus comporte quelques étapes.

Effectuer un traitement spécifique de l’eau

Un pH équilibré contribue à lutter contre les algues et préserve la qualité de vos revêtements. Réaliser un traitement choc permet également à l’eau de reposer en paix. Vous trouverez des produits efficaces sur des sites spécialisés comme ID Piscine. Après cette opération, une filtration continue pendant au moins 24 heures maximisera les résultats obtenus. L’ajout d’un produit d’hivernage est également indispensable. Il tue tous les micro-organismes et empêche la formation de tartre.

Renforcez la protection de votre piscine

Vidanger tout le système de filtration avant de l’arrêter. Vous pouvez ensuite retirer la pompe et le filtre avant de fixer les accessoires antigel tels que les bouchons d’hiver, les widgets et les flotteurs. Vous finissez par couper l’alimentation électrique avant de recouvrir votre piscine d’une bâche d’hivernage.

Hivernage actif réussi

Cette solution est destinée aux piscines construites dans des zones chaudes caractérisées par l’absence de gel. Elle consiste à laisser tourner la filtration au ralenti, environ deux ou trois heures par jour. Alors un entretien continu devient nécessaire : vérifier le pH, nettoyer régulièrement et verser du désinfectant.