Le changement des fenêtres contribue à l’amélioration de l’esthétique des maisons et des bâtiments en général et participe également à l’optimisation de la performance énergétique de ces derniers. Leur choix devra alors être le fruit d’une bonne minutie et comme on en retrouve actuellement dans diverses formes, tailles et styles, il est intéressant de savoir filtrer les recherches. Voici à cet effet quelques conseils utiles à retenir.

Quel matériau retenir pour les fenêtres ?

Les fenêtres sont généralement déclinées dans trois matériaux à savoir le bois, l’aluminium et le PVC. Chacun d’entre eux présente ses propres avantages et ses propres inconvénients. Le bois et l’aluminium sont notamment des pièces de choix à retenir pour les personnes qui souhaitent faire poser des fenêtres chics dans le but d’améliorer l’esthétique de leurs façades. En effet, ils sont faciles à poser et présentent des détails de finition magnifique. Le PVC pour sa part, ne perd rien au change, car il se veut à la fois robuste et chic. L’on retrouve également des modèles plus élaborés, promettant des designs épurés et de belles performances énergétiques, ce qui les rend parfaits pour les nouvelles constructions ou les rénovations de façades. Et comme ils sont largement plus accessibles par rapport au bois et à l’aluminium, ils sont mille fois plus intéressants. Enfin, il conviendra de noter qu’il reste possible de coupler les matériaux pour un rendu unique. Pour ce faire, il existe les fenêtres bois-PVC ou aluminium et bois, qui rendent à la fois une bonne esthétique et un bon niveau d’isolation.

La pose des fenêtres : les conseils à retenir !

La technique de pose la plus répandue et la plus économique consiste à conserver le dormant déjà mis en place et de réaliser une fenêtre dans la fenêtre en s’assurant que l’espace entre les deux menuiseries soit bien étanche. La fixation peut s’effectuer de diverses manières soit en appliquant la fenêtre dans l’ancien dormant par technique de vissage ou avec des vérins réglables. L’habillage devra alors être réalisé de manière minutieuse, car c’est ce qui va masquer l’ancienne menuiserie et garantir une bonne qualité de finition. À noter que ce genre de technique n’est intéressante que sur un dormant en bon état. En effet, si le dormant est en mauvais état alors, il faudra la retirer et placer une nouvelle fenêtre. Toutefois, cela représente des travaux plus lourds et des coûts plus élevés, mais cela s’avère impératif si le dormant est trop ancien.