Les tondeuses ont des styles différents de réglage de la hauteur et les méthodes varient d’un fabricant à l’autre.

Les tondeuses d’entrée de gamme sont susceptibles d’avoir des moyens plus basiques de réglage de la hauteur, tandis que les modèles haut de gamme peuvent présenter des méthodes très simples mais plus efficaces et permettant d’économiser du temps et des efforts.

Si vous voulez savoir comment effectuer un réglage de tendance à gazon suivez ce guide.

Les différents types de réglages de la hauteur de coupe :

Réglage de l’essieu : Il s’agit probablement du type de réglage de la hauteur le plus basique. Avec cette méthode, vous devez retirer physiquement les roues et les placer à un niveau plus élevé, généralement à l’aide d’un système d’encliquetage. Cette méthode est généralement utilisée sur les machines d’entrée de gamme et presque sur les tondeuses à roues en plastique.

Leviers individuels : Avec cette méthode, chaque roue dispose d’un levier individuel, de sorte que pour mettre la machine à niveau, vous devez régler chaque roue sur le même paramètre.

Levier unique : Il s’agit d’une bonne caractéristique que l’on retrouve sur de nombreux modèles haut de gamme et qui est très facile et simple à utiliser, bien que sa conception et sa qualité varient. Ce système utilise un seul levier pour relever le plateau. Il est souvent situé d’un côté ou de l’autre de la machine, souvent près de l’essieu. On parle souvent de réglage de la hauteur par levier unique central.

Cadran ou poignée centrale : Certaines tondeuses sont équipées d’un cadran, d’un bouton ou d’une poignée que vous tournez pour accéder à des réglages individuels. Ce système simple à utiliser permet de gagner du temps et constitue une bonne caractéristique à rechercher.

Réglage des roues :

Le système le plus courant agit en fait sur des roues, qui peuvent être placées à différentes hauteurs par rapport au boîtier contenant la lame. L’équipement le plus couramment utilisé sur les machines les plus simples est de régler chaque roue individuellement.

L’axe de ce dernier est monté sur une pièce mobile dont le mouvement est commandé par un levier pouvant occuper plusieurs positions sur le secteur cranté. L’axe de déplacement d’appui de l’axe de roue est décalé par rapport à l’axe de roue. L’axe de déplacement du support d’essieu est alors décalé par rapport à ce dernier.

Un système plus rare utilise des étriers pour placer des cales tubulaires de différentes hauteurs sur l’axe vertical de la roue porteuse. On peut le trouver sur des tondeuses équipées de roues auto directrices, qui peuvent tourner autour d’un axe vertical. Certaines tondeuses à gazon automotrices ou tondeuses autoportées sont équipées d’un dispositif qui peut contrôler la hauteur des quatre roues avec un joystick. Un ensemble de biellettes relient les quatre roues du secteur de réglage.

Bien que ce système soit très pratique, il ne permet pas de régler les roues à différentes hauteurs. Cependant, cette fonctionnalité peut être intéressante en bordure de pelouse.

 Réglage du carter 

La plupart des tondeuses à gazon sont équipées d’un système de réglage de la hauteur de coupe qui agit sur le carter et la lame. Dans ce cas, la transmission du mouvement à l’axe de la lame se fait par compensation des changements :

  • Soit un arbre coulissant
  • Ou le plus souvent, une poulie acceptant une variation du plan de la courroie d’entraînement.

Le mouvement de la lame est toujours effectué en même temps que le carter pour conserver les meilleurs réglages de coupe. Il s’agit donc en fait d’un boîtier qui se déplace sous l’action d’une seule commande. Il agit généralement sur la tige ou l’excentrique. Il existe également un système de parallélogramme, portant le boîtier, et qui peut être placé de manière excentrique sur l’un des axes du parallélogramme ou par une tige à extrémité filetée.

En fin de compte, le levage se fait par un système de bras et de chaîne, qui a une plus grande flexibilité lorsque le carter touche le sol. L’avantage de ce système est qu’il peut être réglé en continu pour fournir une hauteur de coupe plus précise et peut s’adapter aux irrégularités du terrain. Par exemple, lorsqu’ on déplace la tondeuse sur une allée de gravier, la lame de scie est complètement relevée.

Réglage sur les cylindres :

Le réglage de la hauteur de coupe des cylindres est très différent, et se fait à travers un système de boulons à bouton moleté, permettant de faire basculer les cylindres. Ou par un système de pions fixés dans la position souhaitée par une goupille.